Wax africain

6 items

6 items


Le wax est un tissu africain ciré, avec des motifs très colorés.

Sur Merci les abeilles, vous ne trouverez pas de vrais wax car ils ne sont pas écologiques. Alors nous vous proposons plutôt des cotons oeko-tex d'inspiration africaine qui ressemblent à du wax. Découvrez notre gamme de tissus africains écologiques ne contenant aucune substance nocive pour la peau ou pour l'environnement.

Comment reconnaître un tissu wax ?

Véritable tissu de luxe, le wax africain est l’un des textiles qui émerveillent le plus, les amateurs de mode. Très résistant, ce tissu offre une variété de couleurs et de motifs très attrayants. En réalité, toute la chaîne de production de ce tissu vise à satisfaire les clients tout en préservant l’environnement. Ainsi, le wax est devenu aussi bien présent dans la plupart des garde-robes que chez les plus grands couturiers. Que faut-il réellement savoir du tissu wax africain ? Tour d’horizon

Véritable perle en matière textile, le wax africain est un tissu très agréable et confortable à porter. Ainsi, des milliers de personnes s’en vêtissent chaque jour en Afrique. Il faut savoir cependant que le succès de ce tissu joue également contre lui. En effet, la contrefaçon du wax crée souvent de la confusion lors de l’achat de ce tissu. Toutefois, si vous souhaitez acquérir un pagne wax véritable, sachez qu’il existe des astuces permettant de distinguer le vrai wax du faux.

D’abord, il faut savoir que le tissu wax africain présente des motifs aux couleurs vives. Ainsi, si vous êtes face à des couleurs ternes, il y a de fortes chances qu’il s’agisse d’une contrefaçon. En outre, l’imprimé des motifs du wax est souvent très précis. Cela est une preuve que le tissu a été bien élaboré. Ce travail de précision ayant un coût, le prix du tissu est aussi en lui-même une preuve de qualité.

Par ailleurs, ce tissu africain est imprimé sur ses deux faces. Les lisières, non imprimées, portent souvent une inscription telle que « PRINTED BY VLISCO IN HOLLAND ». D’autres inscriptions telles que « Wax Prints » ou « Wax blocks » sont également des indicateurs de bonne qualité. De plus, le tissu wax est très éclatant sur ces deux faces et ne se déteint pas.

Outre ces éléments visuels, le wax africain est reconnaissable au toucher. Conçu entièrement en coton, ce pagne est doux et agréable. Les contrefaçons en revanche, présentent un aspect rigide. En effet, elles sont conçues avec un mélange de coton de mauvaise qualité et de polyester. Le port de ce type de tissu est plutôt désagréable puisqu’ils sont assez rêches.

Le mode de fabrication du wax

Tissu emblématique de l’Afrique, le tissu wax suit un procédé de fabrication bien précis. Imitant la méthode du batik traditionnel, la réalisation du wax se base sur l’utilisation de la cire. Après avoir teinté le tissu de la couleur souhaitée, les motifs y sont imprimés grâce à des cylindres en cuivre. Ces derniers, préalablement remplis de cire liquide, servent également à étaler la cire sur le tissu.

Le pagne est ensuite séché puis à nouveau trempé dans la teinture. Après cette étape, le tissu est séché une seconde fois, puis les couleurs vives secondaires sont enfin imprimées. Il faut dire que cette dernière impression se fait à la main grâce à des planches gravées. C’est ce procédé qui permet au wax de garder tout son éclat même après plusieurs cycles de lavage. Toutefois, lors des étapes d’impression, il faudra tout de même veiller à imprimer les deux faces bien symétriquement. Loin d’être anodin, ce détail est la marque distinctive du wax.

Cependant, la fabrication de ce tissu africain ne respecte pas toujours la préservation de l’environnement. Afin de répondre efficacement à la forte demande, les producteurs utilisent souvent des produits chimiques durant le processus d’élaboration de ce tissu.

Ainsi, « Merci les abeilles » propose une alternative plus écoresponsable. Dans la gamme de nos tissus oeko-tex, vous trouverez de nombreux choix de tissus aux motifs africains.

Certes, il ne s’agit pas de wax hollandais véritable, mais les motifs en sont fortement inspirés. De plus, chacun de ces tissus est certifié oeko-tex. Vous avez alors la garantie de contribuer à la préservation de l’environnement tout en portant une étoffe originale.

Les différents types de wax

Initialement venu de l’Indonésie, le wax a été introduit en Afrique par des soldats ghanéens en campagne pour des colons néerlandais. Cependant, ce tissu a eu tant de succès qu’il fait désormais partie de l’identité des Africains. Ainsi, en vous baladant dans les marchés de pagne du continent noir, vous rencontrerez une impressionnante variété de wax.

Tous ces tissus ne proviennent pas forcément des usines hollandaises. Outre le wax hollandais, vous aurez par exemple le wax anglais, le wax africain et le wax chinois. Chacune de ces variétés de tissus a une caractéristique particulière. Comme vous le savez, le wax hollandais est le leader du marché du wax grâce à sa célèbre marque Vlisco. S’inspirant de couleurs et de motifs africains, cette marque offre des produits d’une grande qualité.

Commercialisant plus de 90 % de sa production en Afrique, le wax hollandais est aussi le plus contrefait. En réalité, les prix proposés par Vlisco ne sont pas forcément accessibles à toutes les couches de la population. Cette dernière préfère donc se rabattre sur des offres plus abordables, même si la qualité n’y est pas.

Hormis les Hollandais, les Anglais aussi sont présents sur le marché du wax. Surtout connu au Ghana et au Togo, le wax anglais est commercialisé essentiellement par deux marques. Il s’agit notamment de ABC Wax et de Calico Printers Association (CPA). Cependant, ils ne constituent pas une réelle menace pour les Hollandais.

Souhaitant revendiquer leur identité, les Africains ont décidé de se lancer aussi dans la production du wax. En effet, ce tissu « africain » est surtout produit de l’autre côté de l’Atlantique. Ainsi, certains pays tels que le Ghana, le Togo et le Bénin ont opté pour une production locale. Au Bénin par exemple, trois principales qualités de wax sont produites. Il s’agit du « Tchigan », du « Védomè » et du « Tchivi ». Il faut néanmoins souligner que le Tchigan présente une qualité semblable au Vlisco hollandais.

Profitant du faible pouvoir d’achat des Africains, les Chinois présentent également une alternative au wax hollandais. De qualité médiocre, les tissus chinois se vendent quand même assez bien. Il faut dire que le tissu chinois permet aux Africains de confectionner leur tenue de tous les jours. Le wax hollandais et le Tchigan étant réservé pour les grandes occasions.

Le wax, un tissu universel

Alliant résistance, légèreté et design, le wax est une étoffe offrant une infinité d’utilisations. Outre les tenues africaines traditionnelles, il convient très bien à la confection des costumes occidentaux. Avec son éclat, ce tissu est également utilisé pour la fabrication de bijoux ou autres accessoires de mode.

Cependant, malgré tout son succès, le wax n’est pas le seul tissu africain. Il en existe d’autres, plus beaux et typiquement originaires de ce continent, si riche en couleurs.