Textile certifié " biologique " : comment s'y retrouver parmi les différents labels

Le secteur textile est l'industrie la plus polluante au monde après le secteur pétrolier. Et d'après le Programme des Nations Unies pour l'Environnement, il pourrait d'ailleurs utiliser le quart du budget carbone mondial d'ici 2050. Et c'est sans parler des quantités phénoménales de substances polluantes déversées dans les eaux et les sols par l'industrie textile, et qui finissent dans les océans. 

Plus que jamais, l'heure est à la responsabilisation de chacun. Alors, comment faire ? Tout simplement en achetant du tissu bio et en optant pour une mode éthique et écologique. En effet, en choisissant d'acheter des produits textiles éco-responsables, on dit " non " à la perpétuation, par les grandes marques de l'industrie de la mode, de pratiques contraires à l'éthique et peu respectueuses de la santé humaine et de l'environnement. 

Mais que doit-on savoir sur le tissu " bio " et, notamment, quelles conditions un tissu biologique doit-il remplir ? Et comment s'y retrouver parmi les nombreux labels et étiquettes " biologiques " ou " bio " apposés sur les vêtements et textiles éco-responsables vendus en magasin ? Nous faisons le point.     

Les labels et la certification bio pour les tissus-1

Tissu dit " bio " : quelles conditions doit-il remplir ?

Tissu en fibres naturelles issues de l'agriculture biologique

Un tissu " biologique " ou " bio " fait tout d'abord référence à un tissu fabriqué en fibres naturelles, issues de l'agriculture biologique. Par agriculture biologique, l'on entend une méthode de culture qui, entre autres, n'utilise que des intrants non néfastes et non toxiques pour l'homme, issus directement des plantes et des animaux (fumier, purin, savon noir, etc.). 

Ainsi, dans le cas d'un vêtement fabriqué en coton bio, la fibre de coton utilisée doit provenir d'une culture n'utilisant ni pesticides, ni engrais, ni hormones chimiques, ni semences OGM.   

Tissu certifié par un label écologique 

Outre d'être fabriqué avec des fibres issues de l'agriculture biologique, un tissu " bio " peut également être traité, transformé, distribué, utilisé, puis recyclé de telle manière à ce que le textile, tout au long de son cycle de vie, ait une empreinte écologique minimale. Une telle démarche sera certifiée par un label écologique.  

Il faut savoir que, avant que le caractère bio ou écolo d'une entreprise textile et de ses produits ne soit certifié par un label écologique, de nombreux paramètres doivent avant tout être contrôlés par l'organisme chargé de la certification. Parmi les aspects garantis par les écolabels textiles figurent un ou plusieurs des points qui suivent :

  • des fibres bio (coton et le lin) qui respectent les principes de l'agriculture biologique ;  
  • la traçabilité des textiles en coton biologique ;
  • la qualité écologique (respect de l'environnement et de la santé) du textile tout au long de sa chaîne de valeur (culture des fibres, fabrication du textile, distribution, utilisation et recyclage) ;
  • le respect d'une éthique professionnelle ainsi que des règles du commerce équitable par l'entreprise.  

Cette liste n'est bien entendu pas exhaustive. 

De nombreux labels de la mode responsable ont cours en France. Mais l'ADEME (Agence Nationale de l'Environnement et de la Maîtrise d'Energie) en recommande tout particulièrement quelques-uns. Voyons lesquels.  

Tissu bio : 3 labels écologiques recommandés par l'ADEME  

Pour savoir quel textile ou quel vêtement est bien éco-responsable, le consommateur peut se référer aux labels environnementaux apposés sur l'étiquette des différents produits qu'il rencontre, afin de guider son choix. 

Un très grand nombre de labels pour tissus bio ont cours en France. Parmi les meilleurs labels environnementaux dédiés aux textiles, l'ADEME recommande 8 labels qu'elle considère comme étant de " très bons " ou d'" excellents choix ", à savoir les labels : Ecolabel européen, GOTS, Made in Green by Oeko-Tex, Demeter, Biorer, Ecocert Textile, Bluesign, et Max Havelaar.

Nous vous invitons à découvrir trois d'entre eux.

Le label EU Ecolabel européen

Porté par les pouvoirs publics français et européens, l'Ecolabel européen est un " écolabel " répondant aux exigences de la norme ISO 14 024.  

L'obtention de ce label " environnemental " européen est conditionnée par le respect de nombreuses exigences, qui varient en fonction de la nature des fibres utilisées (naturelles, artificielles ou synthétiques) ainsi que du type de vêtement. Ainsi, l'Ecolabel européen impose le respect de :

  • critères environnementaux tout au long du cycle de vie du vêtement, autrement dit depuis la récolte des matières premières jusqu'à la fin de vie du produit fini, en passant par sa fabrication, son transport et son utilisation ;
  • critères de qualité, en vue d'une bonne durabilité du produit textile ;
  • critères sociaux requis pour l'étape de confection des vêtements, et conformes aux exigences des conventions de l'OIT (Organisation Internationale du Travail).

En outre, pour les vêtements portés en contact avec le corps (T-shirts, chemises, jeans, etc.), la présence d'au moins de 65 % de coton biologique est requise. Ce pourcentage minimum est porté à 95 % pour les vêtements destinés à des enfants de moins de 3 ans. 

Notons que le référentiel Ecolabel européen n'exige pas que les fibres utilisées dans la confection d'un vêtement soient à 100 % naturelles, ni que les fibres naturelles soient à 100 % issues de l'agriculture biologique. Ainsi, l'utilisation de coton OGM n'est pas interdite, quoique fortement restreinte.  

Le label OEKO-TEX Made in Green

Le label Made in Green figure parmi les 3 référentiels proposés par l'association internationale OEKO-TEX, qui regroupe 18 instituts de recherche européens et japonais dans le domaine du textile. Visant à réduire l'impact des vêtements certifiés sur la santé humaine et sur l'environnement, ce référentiel figure parmi les labels recommandés par l'ADEME.

Le label Made in Green by OEKO-TEX porte uniquement sur le mode de production de la matière textile, autrement dit sur la fabrication du fil, la manufacture textile ou encore l'emballage et le transport du produit fini.

Le référentiel Made in Green garantit donc que le produit textile a bien été fabriqué de manière durable, et est exempt d'éléments nocifs pour la santé et la peau de l'utilisateur.  

Notons que l'association Oeko-Tex propose également trois autres certifications, à savoir :

  • le label Oeko-tex Standard 100 (Confiance Textile), qui garantit l'absence ou la limitation de l'utilisation de certaines substances nocives pour la santé et la peau du consommateur dans le produit fini (vêtement, drap, etc.) qu'il achète ;
  • le label Oeko-Tex STeP (anciennement Oeko-Tex Standard 1000) : la certification " Sustainable Textile Production " ou STeP impose, sur l'ensemble de la chaîne textile, des exigences en matière de performances environnementales, de responsabilité sociale (respect des conventions de l'OIT), d'économies d'eau, de gestion de la qualité et de la sécurité.   
  • le label Oeko-Text Leather Standard, qui garantit que le cuir composant le produit a bien fait l'objet de tests sur les substances nocives.   

Les labels et la certification bio pour les tissus-2

Le label Global Organic Textile Standard (GOTS)

Le Global Organic Textile Standard ou GOTS est un label écologique qui porte uniquement sur les produits textiles fabriqués en fibres naturelles (coton, laine, lin, soie, chanvre.). Et ce, contrairement à l'Ecolabel européen qui, lui, certifie également certaines fibres artificielles et synthétiques, 

S'intéressant à toutes les étapes du cycle de vie du textile, le label GOTS est considéré comme le plus complet de tous les écolabels textiles. Il s'engage notamment à garantir des vêtements et textiles produits de manière éthique et éco-responsable. 

Le référentiel GOTS propose deux types de certifications :

  • le GOTS " biologique ", qui impose au textile d'être composé d'au moins 95 % de fibres bio certifiées ;
  • le GOTS " composé de fibres biologiques ", où le textile doit avoir au minimum 70 % de fibres bio certifiées.  

Particulièrement précis, le cahier des charges du label de tissus bio GOTS comporte plusieurs niveaux d'exigences, dont notamment : 

  • des exigences de qualité : les vêtements et tissus labellisés GOTS doivent être résistants (au frottement, lavage, rétrécissement, etc.) et durables ;
  • des exigences environnementales : afin de restreindre l'impact environnemental du produit tout au long de son cycle de vie, de nombreux produits chimiques et autres substances nocives pour les humains (salariés et consommateurs), ainsi que pour l'environnement, sont soit limitées, soit interdites, et doivent être remplacés par des produits écologiques ;
  • des exigences sociales : les entreprises du textile bénéficiaires du label doivent se conformer aux exigences des conventions de l'OIT.    

En résumé, à toutes les étapes de production, de transformation et de commercialisation du textile, le label écologique GOTS garantit l'application de procédés éco-responsables, prenant en compte des critères environnementaux et humains.

Le label soumet également tous les bénéficiaires d'un certificat GOTS ainsi que les textiles certifiés à des contrôles annuels rigoureux.

Le Global Organic Textile Standard ou GOTS est aujourd'hui la référence mondiale des textiles biologiques.   

Nous vous recommandons ces autres pages :